robe bustier noir et blanc tara jarmon

Accepter son corps

Pourquoi porter des vêtements qui nous vont est une façon d’accepter son corps tel qu’il est. 

Si comme moi vous avez été biberonnées au développement personnel, aux comptes insta «fitspiration», vous avez déjà sûrement entendu cette fière maxime « no pain, no gain » ou encore « fixez-vous des objectifs challengeant* ».

*oui c’est la traduction de « challenging »

 

Il y a de cela quelques années je m’étais lancée dans un régime.

 

Je suivais une palanquée de #fitgirls et de #fitspo ça s’appelait comme ça à l’époque (je parle comme quelqu’un qui a connu l’arrivée d’internet)…

Ah bah oui c’est bien mon cas. 👵🏾

Un des challenges en question, c’était d’acheter un vêtement – souvent un bikini d’ailleurs –  dans la taille qu’on visait (no pain, no gain, on vous a dit) et de suspendre ledit bikini quelque part où on le verrait au quo-ti-dien. Pour nous rappeler pourquoi on faisait tout ça.

« Le grand WHY ».

Vous me direz: « mais Estelle c’est important de se fixer des objectifs et de les visualiser ».

Oui je suis d’accord. Mais dans mon cas ça n’a créé que du stress.

Cette robe, c’est une Tara Jarmon que j’ai acheté il y a bail. (à l’époque j’étais cliente chez eux, j’ADORAIS leur style. Depuis, la créatrice, Tara, a quitté le navire et les collections ne sont plus vraiment pareil.

Et puis de toute manière je ne rentre plus dans leur vêtements hahaha.

(En tout cas Tara, si tu passes par là, merci de m’avoir fait rêver avec tes tenues sublimes.)

J’ai été très proche de rentrer dans cette robe.

Comment j’ai fait? Je passais mon temps à compter les calories, j’enchainais les séances de sport, j’arrêtais pas de me blesser d’ailleurs, tendinite par ci, mal au dos par là.

Les chiffres sur la balance descendaient bien, j’avais perdu plusieurs tailles de vêtements, j’étais proche du but.

“everything’s cool as long as I’m getting thinner” chantait Lily Allen sur son titre The Fear. Je le croyais fermement. Cependant, à chaque fois que je me regardais dans le miroir je ne voyais aucun progrès. 

ZERO.

En fait, j’étais toujours la même personne.

Je croyais que cet objectif allait changer l’image que me reflétait le miroir, en d’autres mots: « me faire aimer la personne que je voyais dans le miroir et accepter mon corps».

Alors qu’en fait ça ne marche pas comme ça.

Il fallait d’abord que j’apprenne à aimer ce qui est, maintenant, et sans conditions.

Il est bien entendu permis de se lancer dans une perte de poids tant qu’on le fait pour les bonnes raisons et sans s’auto-flageller.

C’est en cela que le mouvement body positive est intéressant car l’idée fondamentale c’est d’accepter son corps tel qu’il est.

Apprendre à s’aimer ça passe par beaucoup de choses comme choisir de faire une thérapie, arrêter les pensées négatives, ou encore se créer un environnement favorable avec des proches bienveillants.

/

L’élément qui m’a le plus aider à accepter mon corps c’est de faire le choix de porter des vêtements à ma taille,

 

  • dans lesquels je me sens bien,

  • dans des coupes qui flattent ma silhouette et,

  • dans des coloris qui donnent envie de sourire à tout le monde dans la rue.

 

Les vêtements sont un outil très puissant pour nous aider à accepter notre corps, et c’est notre devoir d’en profiter.

Procurez-vous Marnie 3 en 1, le dernier patron audax stella qui vous permettra de vous confectionner une garde-robe capsule un brin poétique et body positive bien sûr. 🌝

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos d'audax stella

femme au téléphone qui rit

Etoile audacieuse en latin. 

audax stella c’est du prêt-à-porter pour femmes et des patrons de couture un brin poétiques, résolument féminins. 

Pensés et fabriqués par Estelle, sa créatrice, qui fait une taille 52 et aime beaucoup rêver.

fr_FR